Regard d'Objectif

21 octobre 2018

Toujours plus haut...

Toujours plus haut...avec les 140 marches du phare, pour admirer le cap Fréhel dans le pays de Plévenon

IMG_7930

 

 

Selon les vieilles histoires qui courent dans la région, le lieu de naissance de Gargantua, figure mythique des côtes d'Armorique. Issu d'un couple de nains très laids par la volonté d'une fée, pesant déjà 100 kg à l'âge de six mois, ce géant aura laissé un doigt, toujours dressé, sur la lande menant au fort La Latte et formé le Cap lui-même : irrité par un caillou qui s'était glissé dans un de ses sabots, il balança celui-ci sur la grève, formant ainsi un amas de rochers qui deviendra l'une des plus belles pointes rocheuses au monde. Lorsqu'il quittera son pays natal, il laissera ses sabots sur place ; les habitants du village les débiteront en pièces de bois qui les chaufferont pendant trente années !

C'est du moins ce que dit la légende ...

IMG_7914

 

 

Source : clic

 

 

Posté par Michel- à 17:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 octobre 2018

Déjà huit ans...

Déjà 8 ans, ce 20 octobre 2018, Aaron, mon adorable Coton de Tuléar : tu me manques

aaron

 

Même si j’ai une autre douce présence qui veille sur moi : Miri

miri1

 

 

aaron_miri

 

 

 

 

 

Posté par Michel- à 18:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 octobre 2018

Trou blanc...

 Un trou blanc ou fontaine blanche serait en quelque sorte l’opposé d’un trou noir, mais leur existence reste encore hautement spéculative, c’est énigmatique…ce matin la forêt était mystérieuse, à défaut de champignons (au début) le brouillard dense faisait vagabonder mes pensées… Je pense trop donc je suis !

 

IMG_8699

 

Et puis le soleil a dissipé les brumes... pour nous offrir ceci:

IMG_20181019_100121

 

Bon pas de quoi fanfaronner non plus ... 4 ceps de Bordeaux à cette époque de l'année... trop sec.

 

Posté par Michel- à 18:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 octobre 2018

Pas de sortie photo...

Pas de sortie photo, aujourd'hui mais la construction d'une palissade de séparation avec la vieille petite maisonnette abandonnée depuis 1999... (mais en vente depuis 3 mois)

IMG_8694

Le but n’était pas de masquer la triste maisonnette mais de répondre à ma chianto de voisine procédurière (ma boite aux lettres la gênait). J'ai déplacé la BAL qui culminait à 1,30 mètres par une palissade à 1,70 mètres.... (Tout ça après vérification des textes de l'urbanisme de la commune) à bon entendeur.....

 

Posté par Michel- à 18:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

17 octobre 2018

Le temps passe…

A Portbail, comme beaucoup de touristes armés d’un appareil photo, il m’était difficile de manquer les silhouettes de l'Angélus et de l’Etacq.

IMG_8374

 

L’Angélus : le squelette de cet ancien chalutier en bois construit aux chantiers Bellot en 1953, se trouve directement dans l'alignement de l'église Notre-Dame.

Le navire, classé d'intérêt patrimonial, figure même sur les panneaux aux abords de la route annonçant l'arrivée à Portbail. "Témoins d'une époque révolue"

IMG_8373

 

Quelques dizaines de mètres plus loin, une autre épave a attiré mon objectif : celle de l'Etacq. Cet ancien bateau de pêche à la peinture rouge est échoué sur le flanc depuis près de vingt ans,  a vu le jour au chantier Bellot en 1964

IMG_8372

 

"Les cordiers du Cotentin sont des bateaux de pêche à voile d'une dizaine de mètres. Construit dans le Cotentin de la fin du xixe au début du xxe siècle, ils tirent leur nom des cordes de pêche, appelées aussi les baux, utilisées pour les prises et lovées à bord dans des paniers, les maunes. Le bautier de Barfleur est un cordier construit dans le port de Barfleur, principalement aux chantiers Bellot."

 

Posté par Michel- à 21:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 octobre 2018

L’automne à la mer…

L’automne à quelques mètres de la plage de Cherrueix (Ille-et-Vilaine, Bretagne)

IMG_8679

 

 

Posté par Michel- à 17:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 octobre 2018

Redoutable...

Le Redoutable est le premier Sous-marin Nucléaire Lanceur d’Engins (SNLE) construit en France. Il est en service actif pendant une vingtaine d’années pour la Marine Nationale dans le cadre de la stratégie française de dissuasion.

redoutable01

 

Ce géant de 128 m de long accueille 135 membres d’équipage pour des missions de 70 jours sans revoir la surface. Désarmé et dénucléarisé, il est aménagé pour la visite à l’ouverture de La Cité de la Mer à Cherbourg dans les années 2000.

redoutable02

 

Le sous-marin Le Redoutable propose une visite audio-guidée à bord, de 35 minutes  au fil des différents lieux de vie des sous-mariniers : salle des machines, poste de commandement, cafétéria, cabines de l’équipage et des officiers, salle des torpilles.

redoutable03

redoutable04

 

Salles des machines et des torpilles

redoutable05

 Carré des officiers

redoutable06

Cuisine et cafétéria 

La visite était vraiment très intéressante… je n’aurais pas pu être sous-marinier mais force est de reconnaitre qu'ils méritent admiration et respect.

Sources:   https://mediathequedelamer.com/thematique/le-redoutable/

 

 

Je pâture...

Pâturage en vergers, une approche environnementale.

Les cochons servent à Nettoyer les fruits tombés au sol pour éviter les maladies sur les arbres fruitiers et entretenir le verger dans son ensemble. Mais ce n’est pas tout en fouinant aux pieds des arbres, ils augmentent la fructification.

 

IMG_8671

 

Ils Labourer, défrichent,  mangent les limaces et escargots. Ils apportent  de l’engrais et augmentent  la diversité d'un milieu.

IMG_8673

 

 Et pour finir: la viande est bonifiée! Et bien évidement, les pommes et les poires sont délicieuses et en libre service au "VERGER de MACEY" (50170)

 

Posté par Michel- à 08:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 octobre 2018

je classe...

Je classe mes photos et je vous parlerai de notre visite à la citée de la mer à Cherbourg-en-Cotentin.

En attendant une photo de la dernière lecture de Mme Hélène Baxter Chambre de la suite B58, de style Louis XVI occupée lors du dernier voyage du Titanic, le 15 avril 1912.

IMG_8536

 

Visite très intéressante et évidement chargé d’histoire, c’est ainsi que j’ai découvert qu’un certain Michel Gaillard….. un homonyme et peut-être cousin y était embarqué ????

 

 

Posté par Michel- à 11:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 octobre 2018

Un p’tit coup de mou…

Après avoir passé quelques temps à geindre façon :  "je ne bouge pas assez, je grossis, je n’ai pas faim, j’ai trop mangé, je ne sais pas ce que j’ai,  Je n’ai pas l’inspiration…" c’est la merde, j’ai décidé d’arrêter de me tripoter la moitié de ce cerveau de 66 ans qu’il me reste…

IMG_8660

Mais peut-être me faudrait-il tout simplement accepter l’idée que mon cerveau va trop vite pour moi et concevoir de vivre un peu au quotidien et surtout de profiter de tout ce qui nous entoure. Je suis de retour …enfin j’espère !

 

Posté par Michel- à 11:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

08 octobre 2018

Couleurs de l'automne...

A la faveur de l'automne...  J'adore cette chanson de Tété 

IMG_8585

 

 

Posté devant la fenêtre

Je guette

Les âmes esseulées

A la faveur de l'automne

Posté devant la fenêtre

Je regrette

De n'y avoir songé

Maintenant que tu abandonnes

A la faveur de l'automne

Revient cette douce mélancolie

Un, deux, trois, quatre

Un peu comme on fredonne

De vieilles mélodies

Rivé devant le téléphone

J'attends

Que tu daignes m'appeler

Que tu te décides enfin

Toi, tes allures de garçonne

Rompiez un peu la monotonie

De mes journées de mes nuits

A la faveur de l'automne

Revient cette douce mélancolie

Un, deux, trois, quatre

Un peu comme on fredonne

De vieilles mélodies

A la faveur de l'automne

Tu redonnes

A ma mélancolie

Ses couleurs de super-scopitone

A la faveur de l'automne

Comment ai-je pu

Seulement être aussi bête ?

On m'avait prévenu

Voici la vérité nue

Manquerait

Plus que le mauvais temps

S'y mette,

Une goutte de pluie et

J'aurais vraiment tout perdu

A la faveur de l'automne

Revient cette douce mélancolie

Un, deux, trois, quatre

Un peu comme on fredonne

De vieilles mélodies

A la faveur de l'automne

Tu redonnes

A ma mélancolie

Ses couleurs de super-scopitone

A la faveur de l'automne ...

 

Tété - A la faveur de l'automne (Clip officiel)

 

Tété

Posté par Michel- à 18:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

07 octobre 2018

Virée en bord de mer…

Le  bonheur n’est pas au bout du chemin, il est le chemin ! Notre marche d’aujourd’hui à Jullouville, était sans nul doute revigorante. Après la pluie intense d'hier, merci le vent du Nord-Est  d’avoir essayé de chasser les nuages !

IMG_8646

 

 

 

Posté par Michel- à 17:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 octobre 2018

C’est donc ça...

C’est donc ça : naviguer en pointillé ?

IMG_8613

 

Hier vendredi 5 octobre 2018, photo prise au port de Granville

 

Posté par Michel- à 16:59 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 octobre 2018

Actualité oblige...

Annoncée dans les journaux télévisés de ce 5 octobre 2018: l’église St Paul de Granville, datant du XIXe siècle, est à vendre au prix 30000€, mais attention, quelques travaux sont à prévoir.

st-paul_01

 

Cela fait 15 ans qu'elle n'est plus entretenue, désacralisée l'année dernière, le coût des travaux est estimé à 15 millions d'euros minimum. L’investisseur ne pourra la transformer en appartements, il sera dans l’obligation de proposer un projet innovant, respectueux du patrimoine et ce pour un bail emphytéotique de 18 à 99 ans.

st-paul_02

 

st-paul_04

 

L’histoire de l’église St Paul

À la suite du rattachement d'une partie de Donville et de Saint-Nicolas au territoire de Granville, un décret de l'impératrice Eugénie le 28 décembre 1859, érige en succursale une nouvelle paroisse à Granville sous le vocable de Saint-Paul. Alors que Notre-Dame compte 10 000 paroissiens, Saint-Paul en compte 7 000.

En 1860, une chapelle provisoire est érigée sur « les Bissonnets », terrain de la rue Sainte-Geneviève. Elle abrite les offices durant 40 ans.

Paul Abadie, architecte du Sacré-Cœur de Paris, propose deux projets, en 1864 et 1877, qui sont rejetés. Finalement, est choisie en 1877 l'église de style romano-byzantin, inspirée de l'éclectisme de la fin du XIXe siècle, de l'architecte bréhalais Paul Héneux, installé à Paris : bâtiment de 66,66 m sur 20,67 m, avec un vaste porche surmonté d'un clocher, une nef, un chœur mi-circulaire, des collatéraux, une chapelle de la Vierge, deux autres dans le transept, deux sacristies, les fonts baptismaux à l'entrée, un dôme en pierre au centre de la croix. Des monuments romains et byzantins elle hérite des arcatures, de la polychromie du décor de la façade, la coupole et les mosaïques en médaillons aux bras du transept.

En 1889, le maire Lucien Dior acte la construction qui débute en 1891, et la première pierre est bénie le 28 janvier 1894 par Mgr Germain. Mais la réalisation du dôme en pierre est jugée trop coûteuse, si bien que les frères Ravous, entrepreneurs, le construisent en béton armé, selon le procédé Hennebique. Le chœur n'est pas non plus réalisé, laissant un chevet plat.

L'autel majeur offert au sacré Cœur par la paroisse Saint-Paul en actions de grâces pour la protection de la cité en juin 1940 est érigé en novembre 1940, L. C. Pinel étant curé.

Les vitraux sont posés en 1919, 1949 et 1964.

En 1965, la partie neuve de la salle paroissiale est construite à la place du chœur qui n'a jamais été réalisé.

En 1999, un diagnostic révèle les faiblesses de l'édifice en plusieurs endroits : fragilité du béton armé réalisé avec du sable de mer, juxtaposition de pierres froides et chaudes de la façade, acier des vitraux corrodés, barres d'acier déformées par l'humidité, infiltration d'eau, maçonnerie dégradée, murs de la nef stabilisés par des tirants, poutrelles métalliques soutenant les voûtes internes...

Des travaux sont effectués. Mais, en 2003, un bloc de béton provenant du dôme se détache. Le bâtiment est alors fermé au public [2]. Un devis est fait pour les travaux les plus urgents. Coût avancé : 8 millions d'euros hors taxes.

L'association « Saint-Paul demain » est créée en 2007, avec 200 membres, une commission extra-municipale est constituée. En 2010, un cabinet d'études de Lyon, Médiéval, est chargé d'envisager l'avenir du bâtiment, entre réhabilitation et démolition. Il livre ses propositions au conseil municipal en janvier 2012. Le coût du projet est estimé à 12 millions d'euros [4]. Il comprend, non seulement la réhabilitation de l'édifice, mais également la construction d'un restaurant panoramique, avec, en option, la création d'un pôle habitat et d'un pôle dédié à la formation et aux séminaires.

Le 10 octobre 2017, l'évêché donne son accord à la ville pour désaffecter l'édifice religieux de ses fonctions cultuelles.

Source: wikimanche

 

Posté par Michel- à 17:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Manger avec les chevaux de bois...

IMG_8555

Un carrousel 1900 sur la place de Gaulle face au théâtre à Cherbourg –en-Cotentin

Signification de "Manger avec les chevaux de bois": Se passer de manger, ne rien avoir à manger

 Origine : Expression française du début du XXème siècle dont l'origine est incertaine. Cependant, elle peut s'expliquer par le fait que les chevaux de bois d'un manège n'ont d'abord pas besoin de nourriture, ensuite il y a allusion au fait que le mouvement circulatoire et ininterrompu du manège démontre une idée de nourriture qui passe sous le nez et que l'on ne peut attraper.

 

Posté par Michel- à 11:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 octobre 2018

Entre train et gare....

L’ancienne gare de Barneville Carteret a été réhabilitée:

La brasserie Cotentine, où l’on fabrique artisanalement une bière en Côte des Isles ! La Cotentine!

L’héritage laissé par les Vikings dans le Cotentin est encore très présent de nos jours. De nombreux lieux portent des noms d’origine scandinave et les nombreuses familles aux patronymes dérivés de cette même langue, attestent de l’empreinte laissée par les hommes du Nord lors des invasions puis de leur établissement en Neustrie. Du côté des boissons, les Vikings étaient de grands consommateurs de bière au malt d’orge.

 

gare

 

Et le train me direz-vous: il est toujours là,  grace à une association de bénévoles.

Chemin de Fer Touristique du Cotentin

Le train touristique longe le littoral aux portes du parc des marais du Cotentin et du Bessin. Nous circulons sur la partie côtière de l'ancienne ligne Carentan-Carteret. Le train touristique, géré par une association de bénévoles, traverse une région riche en patrimoine architectural. Tout au long du parcours, vous découvrirez l'histoire et les paysages des villages ou hameaux traversés. 

 

gare1

gare2

Posté par Michel- à 18:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 octobre 2018

Port Racine...

Port Racine situé sur la commune de Saint-Germain-des-Vaux Manche (à 25 mn à l’Ouest de Cherbourg en Cotentin), il est réputé pour être le plus petit de France avec une surface de 800m2 et une ouverture entre les deux jetées de 11m.

port-racine01

 

Port Racine porte le nom d'un des derniers corsaires qui sévissaient sous Napoléon, le capitaine François-Médard Racine (1774-1817).

port-racine02

 

Au début de l'année 1813, il choisit cet endroit comme refuge stratégique. Il construisit une jetée pour se protéger du mauvais temps et éviter de se faire repérer par les navires ennemis. De là, il pouvait rapidement lancer sa goélette l' "Embuscade" sur les navires doublant le cap de la Hague, Cap Cotentin ou faisant du trafic avec les îles anglo-normandes. Après la disparition de notre héros, la jetée en pierre sèche de Port Racine, longtemps entretenue par les pêcheurs, se disloqua et après plusieurs pétitions, les pêcheurs de Port Racine obtinrent un port en dur construit entre 1870 et 1886.

port-racine03

 

 

Source: Ici

Posté par Michel- à 11:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

L’Heptameron des gourmets 3ème …

Sans commentaires... 

sortosville23

sortosville24

sortosville25

sortosville22

 

 

 

02 octobre 2018

L’Heptameron des gourmets 2ème …

L'intérieur n'est que gourmandise et tentations… Hum !  L’odeur des madeleines au beurre toutes chaudes que l’on ne manque pas de vous faire déguster.

sortosville011

 

Le décor à l’ancienne vous replonge dans un autre temps ! Des espaces dédiés non seulement à la gourmandise, mais aussi aux produits régionaux. Sucrés ou salés, chacun y trouvera son bonheur !

sortosville012

sortosville013

sortosville014

sortosville015

 

 

01 octobre 2018

L’Heptameron des gourmets 1ère …

Avant de rejoindre les amis à Cherbourg en cotentin, un passage obligé : la Maison du Biscuit située à Sortosville-en-Beaumont dans le Cotentin (département de la Manche).

Un dépaysement total pour cette balade gourmande, comme il est agréable de retourner dans le passé avec ses façades du début du siècle dernier. 

sortosville01

sortosville03

sortosville04

sortosville05

sortosville06

 

L'intérieur n'est que gourmandise ..... Hé bien ça sera pour demain ;)