Oublier que le retour est inévitable, c’est ce que nous avons fait pendant  18 jours… à Bergerac, Thuir et Barry d'Islemade... merci pour tous ces bons moments.

retour

Derrière tout départ il y a une possibilité de revenir.  On peut être plus ou moins attendu… par "Miri" notre chatte... et surtout par la grisaille et les inondations.