Peut-on parler d’un style particulier pour les villas balnéaires de la côte granvillaise.

IMG_4789_01

 

A la fin du 19e siècle, alors que Granville voit l’essentiel de ses ressources maritimes disparaître avec le déclin de la pêche à Terre-Neuve et de la pêche aux huîtres, le tourisme va lui donner une activité estivale nouvelle et le littoral va s’enrichir de nombreuses villas, de villégiature ou résidences à l’année, symboles de la réussite sociale de leurs propriétaires, armateurs, officiers, industriels et notables.
Ces villas reflètent leurs goûts, donnant naissance à une architecture composite aux éléments disparates, en rupture avec l’architecture traditionnelle, épousant le courant éclectique. Disséminées ou en îlots, elles se situent essentiellement sur la falaise et à l’est de la ville.

Source ici