La Pierre du diable est un monument mégalithique de Bouillon (aujourd'hui Jullouville), associé à une légende de la Manche.

 

pierre_diable_01

Il s'agit d'un menhir, qui a également porté les noms de « Pierre levée », « Menhir de Bouillon » ou encore « Pierre-au-Diable ». Il est constitué d'une pierre conoïdale de granit brun, profondément enterrée, d'environ trois mètres de haut et six de circonférence.

 

pierre_diable_02

Selon la légende, le diable était en train de construire le pont (dit aussi le Pont du diable) de Pontaubault. Il se rendit à Chausey, sans se mouiller les pieds, pour aller y prendre un gros bloc de pierre. Sur le chemin du retour, il gravit le Pignon Butor près de la pointe de Carolles, mais aperçut un prêtre revêtu de son étole. Frémissant d'horreur, il en laissa choir son fardeau qui se ficha en terre un peu plus loin, entre les hameaux du Rainfray et de Vaumoisson. On peut encore voir aujourd'hui, sillonnant le granit de la pierre, la trace des cinq griffes de l'infortuné démon.

pierre_diable_03